CONCEPT MAINTENANCE

MACHINES et RESPECT des GESTES ANCIENS

 ARTISANS, ne renoncez pas à vos recettes anciennes

Après 25 ans de maintenance et remise en conformité machines dans le domaines agroalimentaire industriel ,CONCEPT MAINTENANCE s'est spécialisé dans les métiers de la crêpes en innovant en 2014 avec une machine simple, robuste, qui approche humblement  la texture, le fondant, le visuel que jusqu'alors seule la main arrivait à apporter.


Notre dispositif s'adapte sur toutes surfaces de cuissons horizontales (manèges à plaques et couronnes ) .

Le surfacement de la cuisson donne une cohésion , une souplesse qui s'approche fortement de ce que la main fait de meilleur.

A tout moment vous pouvez débrayer le dispositif pour revenir à la main. Une tête d'étalement par format démontable sans outils

faible couple d'utilisation sans danger.

finition propre et constance du produit , tolérance aux changements de viscosité et culottage,

écran tactile pour les réglages, compteur de production, tout inox, conformités hygiènes et sécuritaires 2006-42-CE.


BREVET INTERNATIONAL W02019/08065 A1

Merci de nous joindre pour réaliser ensembles des essais dans vos conditions réels et visiter nos vitrines et notre Atelier de fabrication en Bretagne.

HISTOIRE

La crêpe, ou galette, fait son apparition en Bretagne vers le XIIIe siècle suite à la culture du sarrasin rapporté de croisades en Asie.

De ces époques remonte le culte de la galette de sarrasin, cuite sur une plaque de fonte au-dessus de la braise.Les premiers billigs sont apparus au XVIe siècle.Celle-ci devint progressivement chauffé au gaz, puis à l’électricité. Le billig est simple, double, ou sous forme de manège rotatif permettant la fabrication de nombreuses crêpes en temps réduit. 

Le savoir des produits et le savoir-faire pour fabriquer les crêpes restent les secrets de chaque crêpier.

RETOUR AUX SOURCES

L'étalement à la main est incomparable par sa qualité. La cuisson surfacée permet une meilleure cohésion du produit fini.

Par conséquence,ce geste apporte une couleur, un goût, un dessin et une texture caractéristique du fait main . 

En revanche étaler à la main procure des TMS , des pertes, des problématiques d’hygiène.Du coup la recherche et le maintien de ce personnel qualifié devient difficile.


ÉTALEMENT AUTOMATIQUE

Après 5 ans de travail avec plusieurs artisans nous avons trouvé le moyen simple de retrouver la texture du fait main. Nous retrouvons un bord propre légèrement sur-épais ainsi que la cohésion apporté par la rotation souple de la machine. Une action douce sur la pâte imite ce que la main fait de meilleur en s’adaptant aux recettes.